Au cours des semaines passées, j’ai interviewé plusieurs "acteurs" (ouais, comme à la télé) de la scène française du Webcomic et du marketing communautaire. Aujourd’hui, je vous propose de rencontrer Amir Helzer, l’auteur de WPML, un plugin très puissant développé pour les plateformes Wordpress et WordpressMU, qui permet de construire des sites web parfaitement multilingues, en alliant la simplicité d’utilisation de Wordpress avec la puissance fonctionnelle de CMS plus complexes tel que Drupal ou Ezpublish. Nous nous intéressons particulièrement aux plateformes de blog comme Wordpress ou Dotclear, car beaucoup d’auteurs de webcomics les utilisent. Amir est le fondateur de OnTheGoSystems, ainsi que du service payant ICanLocalize et du plugin gratuit WPML. Il est ’dans le business’ depuis 2007.

Oghme Comics : Bonjour Amir, vous êtes le développeur du projet WPML, un plugin pour Wordpress et WordpressMU (ou devrais-je plutôt parler de suite logicielle?), qui permet aux utilisateurs, pour la première fois, d’utiliser Wordpress comme un véritable CMS multilingue. Mais juste avant de creuser tout cela, pouvez vous nous rappeler votre background ?

Amir Helzer :  Je suis un "nouveau venu" (relatif) dans le monde du développement web. J’ai été ingénieur VLSI pendant 10 ans, puis j’ai bifurqué et monté ma propre entreprise. Je dirige maintenant un service de traduction "do-it-yourself". Nous avons constaté que la plupart des gens préfèrent (à juste titre) utiliser des CMS (Content Managing Systems) pour construire leurs sites web, c’est pourquoi nous avons créé WPML. En plus de ses fonctionnalités multilingues en tant que plugin, WPML offre une interface simplifiée permettant de commander en ligne des travaux de traduction, que nous assurons, et qui sont notre source principale de revenus à ce jour.

Oghme Comics : Comment le projet WPML est-il né ? Avez vous conçu ce système à partir de rien, où vous êtes vous appuyé sur d’autres exemples ? Qu’est-ce qui vous à décidés à relever le défi ?

Amir Helzer :   WPML vient du monde Drupal, un CMS bien ancré et vraiment excellent. Nous avons utilisé Drupal pour plusieurs de nos projets et avons également créé un module de traduction pour cette plateforme. Nous connaissions plusieurs plugins multilingues pour Wordpress, mais rien qui arrive à la cheville de ce que Drupal propose, ainsi, plutôt que d’attendre, nous avons décidé de nous lancer et de monter notre propre plugin multilingue de A à Z pour Wordpress, à partir de ce que nous avions fait pour Drupal. Nous avions le sentiment qu’il serait plus efficace de développer en partant de zéro, plutôt que de reprendre un existant et d’essayer de l’améliorer. Je pense que nous avons pris la bonne décision. Mais nous n’en avons pas encore fini. Nous travaillons actuellement à développer des fonctionnalités supplémentaires pour WPML, qui permettront de monter de véritables sites professionnels multilingues avec la plateforme Wordpress. Il y a pas mal de nouveautés à venir...

Oghme Comics : Maintenant que vous me le dites, la structure de WPML sent son Drupal. Pourriez vous nous brosser un tableau rapide des fonctionnalités les plus importantes, requises selon vous dans un CMS multilingue ? Qu’est-ce qui manquait aux autres plugins et que vous avez ajouté, ou comptez ajouter dans les prochaines mises à jour ?

Amir Helzer :   Un bon plugin (mais c’est valable pour tout projet) ne consiste pas en une liste de fonctionnalités "qui tuent". Le plus important est la définition du problème fondamental qu’il est sensé résoudre. Le problème avec Wordpress, c’est que ce système n’intègre pas intrinsèquement la notion de langue. Il y a la notion de contenu, mais cette dernière est dissociée de toute notion  de langue.  Nous avons adopté l’approche consistant à associer un critère linguistique à différents objets, comme les articles, les pages, les tags, les catégories, et dorénavant également les commentaires. Cette approche peut être étendue à tous types de données, en fait. Dans WPML, chaque ’objet’ a une langue propre, et des traductions lui sont associées et liées entre elles à l’aide d’une ’table de traduction’. D’autres plugins pour Wordpress, comme Xlanguage, utilisent une approche différente. Ils combinent tout le contenu dans toutes les langues en une seule page. Ensuite, au moment de l’affichage, ils filtrent le contenu pour ne l’afficher que dans une seule langue. Je ne dis pas que cette solution n’est pas bonne. Elle a ses avantages et ses inconvénients. Je pense que pour monter un simple blog, les deux conviennent parfaitement. Pour ce qui est de monter un gros site mutlilingue, l’approche de WPML nous semble meilleure, car elle permet de gérer absolument tout en environnement multilingue, et pas juste le corps d’un article et son titre, comme qTranslate le propose, par exemple.

Oghme Comics :  L’un des points forts de WPML selon nous, est qu’il peut s’interfacer avec à peu près n’importe quoi : themes, plugins, WordPress lui même... Quelle est la somme de travail requise pour rendre un thème ou un plugin multilingue ? Pouvez vous nous décrire le processus ?

Amir Helzer :   Il y a une page très bien faite sur le site Wordpress.org sur le sujet : http://codex.wordpress.org/I18n_for_WordPress_Developers . Nous avons également écrit un article plus court sur le sujet il y a quelques temps: les gens confondent souvent le fait de rendre un plugin ou un thème ’traduisible’ et ’multilingue’. S’il est traduisible, cela veut dire qu’il peut fonctionner dans une autre langue. Multilingue implique qu’il peut fonctionner dans plusieurs langues. La différence n’est pas anodine. WPML aide à construire des thèmes et des plugins multilinuges, en leur mettant à disposition son système interne de traduction de chaines de caractères. En deux mot, cela signifie que les thèmes et plugins permettent de saisir ces chaines de caractères spécifiques, puis WPML permet aux utilisateurs de fournir la traduction dans leur langue. Nous avons également "emprunté" cette fonctionnalité au monde Drupal.

Oghme Comics : quels est selon vous, le profil type de l’utilisateur WPML. Qui peut en tirer parti, et à quel niveau ?

Amir Helzer :   Rédiger du contenu multilingue n’est bien sûr par à la porté de tout le monde. 99% des utilisateurs de Wordpress n’en ont pas besoin, mais les 1% qui restent représentent quand même un grand nombre de gens. Nous nous adresons aux utilisateurs qui ont besoin de monter un site multilingue, pas juste aux bloggers. Puisque notre principale source de revenus vient d’utilisateurs qui utilisent également nos services de traduction, nous faisons tout pour que le produit satisfasse les professionnels. Pour cette raison, WPML comporte des fonctionnalités de navigation de type CMS, pour faciliter la création de sites complexes.

Oghme Comics : Perspectives : à part en ce qui concerne les sites des grandes compagnies, le web a encore du chemin à parcourir avant de devenir complètement internationalisé. On ne peut pas exiger de tous les habitants de la planète de maîtriser une langue commune. A quoi pourrait, selon vous, ressembler le processus d’internationalisation de sites web de petite et moyenne taille dans un futur proche ?

Amir Helzer :   Je pense sincèrement que Wordpress a le potentiel pour devenir un standard de fait pour une large gamme de sites web. Cette plateforme vous permet de monter un site simple en une journée, mais également des sites plus complexes, de sociétés. WordpressMU passe au cran suivant et permet de monter une plateforme de blogs à partir d’une seule installation. Si ça marche pour Wordpress.org, cela devrait probablement être le cas pour n’importe quel site web, quelle que soit l’échelle. En ce qui concerne WPML, notre préoccupation principale est de le rendre le plus complet possible tout en le gardant simple. Nous ne voudrions pas en arriver au stade que Drupal a atteint, stade ou le système est si puissant que même ses développeurs s’arrachent parfois les cheveux ;-)

Oghme Comics : Pouvez vous nous toucher deux mots à propos de icanlocalize.com ? Comment ce service s’intègre-t-il dans WMPL ? Quel est votre utilisateur type ?

Amir Helzer :   ICanlocalize.com est notre service de traduction. C’est un service optionnel qui est complètement intégré à WPML et qui permet aux utilisateurs de passer commande de travaux de traduction par notre biais. WPML permet d’ouvrir un compte sur  ICanlocalize et d’y envoyer des documents pour traduction. Tous ces vas-et-vient sont gérés en arrière plan. Les utilisateurs se contentent d’indiquer ce qu’ils ont besoin de traduire, dans quelle langue, et d’effectuer leur règlement. Le contenu est ensuite transmis à notre serveur, traduit par nos équipes, et renvoyés vers le Wordpress de l’utilisateur. La grande majorité de nos utilisateurs sont des concepteurs de sites web qui utilisent Wordpress. Leurs clients propres leur demandent un site multilingue et ils découvrent qu’ils peuvent leur fournir ce service en utilisant WPML. La plupart du temps, nos clients nous rapportent avoir découvert notre service de traduction complètement par hasard, et que nous ne faisons pas assez de promotion. Mais nous y travaillons !

NB1 : Nous rajoutons un lien vers ce tutoriel très complet qui vous expliquera comment créer un site mutlilingue à partir de Wordpress et WPML.
NB2 : L’ensemble du portail Oghme Comics utilise la plateforme française Dotclear, et le plugin de traduction DCTranslation développé par Jean Christophe Dubacq. En revanche, notre nouveau portail BabelComics, qui regroupe nos webcomics ainsi que ceux de 5 autres auteurs (en langues anglaise et française) a été bâti sur WorpressMU, avec WPML, afin de simplifier  l’interfaçage avec nos collaborateurs, cette plateforme étant devenue le standard pour la publication de WebComics dans le monde anglo saxon (cf. des thèmes comme  Comicpress ou Webcomic+Inkblot qui sont spécialisés dans la publication de bandes dessinées en ligne, leur affichage et leur recensement dans les moteurs de recherche).