Le design du portail d’Oghme Comics commençait à dater un peu, et pour être franc, on commençait à en avoir marre de le voir.

Si vous avez l’habitude de nos Webcomics, vous savez déjà que nous sommes du Côté Encombré de la Force. Alors, dans notre quête du désencombrement, il fallait bien commencer par quelque chose. Le portail en premier.

On avait aussi envie de donner plus de visibilité à nos deux webcomics principaux, CucuC et Cuchulainn, parceque bon, c’est le but hein ? On arrête pour l’instant notre webcomic secondaire  "Making Of", parcequ’entre la page de CucuC du lundi, les deux pages de Cuchulainn du jeudi et du vendredi, et le Héros Celte du mercredi, y’a déjà de quoi faire. De plus, on est en train de monter un collectif nbommé BabelComics (bannière sur votre droite, CLIQUEZ!!) avec le peu de temps qui nous reste. Heureusement, vous devriez en profiter également, puisque le but de BabelComics est de vous proposer en langue Française, des webcomics anglo saxons qu’on apprécie particulkièrement et également dand l’autre sens, de traduire en anglais des webcomics français. Alors, si vous ne savez plus quoi lire, où si votre budget BD papier est dépassé pour le mois, allez faire un tour sur BabelComics :)

J’écrirai un article cette semaine sur Steve Ogden, l’auteur de Luna Ville (Moon Town en anglais) notre premier invité sur Babel.

Enfin, last but not least, ceci est une maquette du futur site. Ca va bouger, on va ajouter de la couleur, et on va régler l’affichage des articles / commentaire,s ... afin que cela fasse un peu moins "blog de base"

Alors, en attendant, dites nous déjà ce que vous en pensez !!

NB : les petites lignes hachurées qui servent de délimitation au design de ce site sont en fait des exemples de l’ancienne écriture celtique connue sous le nom  d’Ogham (ogam, oghame). Au contraire d’autres cultures post-néolithiques (Sumérienne ou Minoéenne par exemple), les celtes n’utilisèrent jamais l’alphabet oghamique pour les sujets considérés comme triviaux (rapports, livres de comptes,...). Cette écriture était réservée au domaine de la pratique magique et seuls les membres autorisés des classes sacerdotales avaient le droit de s’en servir, à quelques notables exceptions près (devinez qui?). Les pierres dressées qui marquaient les limites territoriales pouvaient être gravées d’Ogham, ce qui en faisait une limite magique à ne pas franchir. Et comme vous êtes un lecteur attentif, l’euphonie entre les mots ogham et oghme ne vous a probablement pas échappé. Le Dieu Oghme (notre boss à Oghme Comics, cf. La Fin de Making Of) est sensé être à l’origine de leur invention.

Cathbad